6 septembre 1522 : le premier tour du monde

The first World Tour - Histoires de Parfums

Un partage du monde à l’origine du premier tour du monde.

Au début du XVs, le Portugal, sous l’impulsion du roi Henri le Navigateur(1394 – 1448), s’est lancé dans la conquête de l’Afrique. Ces premières expéditions sont considéréesaujourd’hui comme le début de l’expansion coloniale européenne. Pour légitimer leurs différentes conquêtes, les portugais s’adressent au pape qui en 1481 édite la bulle pontificale « Aeternaregis » qui accorde le droit aux portugais de s’approprier les nouvelles terres sous couvert de leur évangélisation.

En 1492, la découverte du nouveau monde par Christophe Colomb, alors au service de la couronne espagnole, provoque une crise entre les deux royaumes qui se disputent les nouvelles terres. La crise est résolue par le traité de Tordesillasen 1494 qui partage le monde en deux. La ligne de démarcation est établie sur le méridien situé à 370 lieues du Cap Vert. Tout ce qui est à l’Est revient aux portugais et ce qui est à l’Ouest, aux espagnols. (Un découpage qui explique que le Brésil soit portugais alors que le reste de l’Amérique est espagnole).

Bien que la crise soit résolue, ce découpage pose problème aux espagnols : les iles Moluques situées près de l’Indonésie sont alors les principaux fournisseurs d’épices et elles se trouvent à l’est du méridien qui partage le monde. La route pour y accéder est donc contrôlée par les portugais. La solution est celle d’un accès par l’ouest. Dans cet objectif, Fernand de Magellan, un portugais passé au service de la couronne espagnole, appareillede Séville avec 5 vaisseaux et 237 hommes le 10 août 1519 pour le premier tour du monde de l’histoire.

 The first World Tour - Histoires de Parfums

Un voyage chaotique dont Magellan ne reviendra pas

Avant même le départ de l’expédition, les tensions sont vives. Les capitaines espagnols acceptent mal qu’un portugais dirige l’expédition. Après quatre mois de navigation, l’expédition atteint enfin la côte brésilienne. Magellandécide de continuer le voyage vers le Sud par cabotage pour trouver le passage vers l’Ouest. Les conditions de plus en plus rudes du voyage pousse une partie de l’équipage à la mutinerie. Elle éclate 1eravril 1520 avec à sa tête trois des cinq capitaines espagnols. Magellanparvient habillement à la mater, deux des capitaines rebelles sont tués, le troisième est abandonné sur la terre ferme.

Les conséquences de cette mutinerie sont lourdes : le moral de l’équipage est au plus bas et des maladies se développent à bord comme le scorbut qui ravage l’équipage. Le sort s’acharne sur l’expédition, en mai l’un des bateaux fait naufrage. En octobre Magellandécouvre enfin le passage vers l’ouest au sud de l’Amérique latine. Mais là encore il doit faire face à un coup du sort, le bateaux qui contient les vivres se rebelle et fait demi tour pour rentrer en Espagne. L’expédition qui ne compte plus que trois bateaux continue malgré tout sa route et atteint le 6 mars 1521 les îles Mariannes où ils se ravitaillent.

En avril 1521, l’expédition atteint l’ile de Mactan(aux Philippines), dont le roi Lapu-Lapu refuse de se soumettre. Magellan sûr de la force de ses arquebuses face à ces guerriers pauvrement armés décide d’aller à l’affrontement. La bataille de Mactana lieu le 27 avril 1521, c’est un désastre pour les espagnols qui perdent la bataille et pendant laquelle Magellanest tué par une flèche empoisonnée.

Le retour vers l’Espagne

C’est le capitaine espagnol Juan Sebastián Elcanoqui prend la tête de l’expédition. A cause du manque d’homme il décide d’abandonner un bateau qui est brulé le 2 mai 1521. L’expédition atteint enfin les iles Moluques le 8 novembre 1521. Après avoir rempli ses cales d’épices, leVictoriarepart vers l’Espagne le 21 décembre 1521. Le second navire, La Trinidadreste au Moluques pour réparations, il sera finalement capturé par les portugais.

Le Victoriaparvient à traverser l’océan indien, à passer l’Afrique par le cap de Bonne Espérance et atteint le 6 septembre 1522 la ville espagnole de Sanlucar. A son bord, il ne reste plus que 18 membres d’équipage. Bien qu’accueillis en héros pour leur exploit, l’expédition est un désastre financier et les expéditions suivantes qui emprunteront la route découverte par Magellan tourneront à la catastrophe. Finalement l’Espagne renoncera définitivement aux Moluquesen 1529 par le traité de Saragosse.

Il faudra attendre 58 ans pour que le deuxième tour du monde de l’histoire soit réalisé par le capitaine anglais Francis Drake. Aujourd’hui le passage vers l’ouest découvert lors de la première expédition porte toujours le nom de celui qui l’a découvert : le détroit Magellan

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés